A-Z Index

Climat : Guterres demande à l’UE de réduire ses émissions de 55 % d’ici 2030

« Il est essentiel que l’Union européenne s’engage à réduire les émissions d’au moins 55 % d’ici 2030 dans le cadre de sa nouvelle contribution nationale », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un discours sur l’action climatique jeudi devant le Conseil européen des relations internationales.

« L’Union européenne a joué un rôle de premier plan dans l’action en faveur du climat », s’est félicité le chef de l’ONU notant que l’UE a fait « œuvre de pionnier en adoptant des législations et des politiques novatrices, comme le marché européen du carbone ».

Elle a également montré qu’il est possible de réduire les émissions tout en assurant la croissance économique et a fait preuve de solidarité avec les pays les plus vulnérables du monde entier, a poursuivi António Guterres,

Cependant, « nous sommes toujours en retard dans cette course contre la montre ».

« Chaque pays, ville, institution financière et entreprise devrait adopter des plans pour passer à zéro émission nette d’ici 2050 », a déclaré M. Guterres.

« Nous devons voir ces plans bien avant la COP26 – en particulier les contributions déterminées au niveau national requises dans le cadre de l’accord de Paris et les stratégies à long terme dont nous avons besoin pour devenir neutres en carbone ».

Les pays du G20 doivent montrer la voie

Le Secrétaire général a félicité l’Union européenne d’avoir pris la tête du mouvement pour zéro émission nette au sein du G20. Les pays du G20 se réunissent dans le cadre d’un sommet virtuel les 21 et 22 novembre.

« Les pays du G20 – qui sont responsables de plus de 80 % de la pollution climatique – doivent montrer la voie ».

En décembre, le Secrétaire général organise un sommet sur l’ambition climatique avec les gouvernements du Royaume-Uni et de la France à l’occasion du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris.

« Alors que nous nous dirigeons vers le Sommet de l’ambition climatique du 12 décembre et vers la COP26 en novembre prochain, le monde se tournera une fois de plus vers l’Union européenne pour qu’elle joue un rôle moteur en matière de climat », a déclaré M. Guterres.

La fin de l’industrie du charbon

Il a également exhorté l’UE à éliminer progressivement les industries du charbon et a demandé à l’Union européenne « de mettre fin au financement des combustibles fossiles au niveau international et de promouvoir un transfert de la fiscalité du revenu vers le carbone.

Le Secrétaire général s’exprimait via une vidéo pré-enregistrée lors d’une table ronde de haut niveau organisée par le think tank « Conseil européen des relations internationales ». Parmi les participants figuraient Ann Linde, ministre des Affaires étrangères, Suède, Michał Kurtyka, ministre du Climat et de l’Environnement, Pologne, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, France et Andreas Feicht, secrétaire d’Etat, ministère fédéral de l’Economie et de l’Energie, Allemagne.

Plus d’informations :

 

Derniers articles

Brèves : lettre d’information numéro 44

Retrouvez l'essentiel de l'actualité ONU en Europe dans notre lettre d'information hebdomadaire en français « Brèves : l’actualité onusienne en Europe.

Deliv’rue : Livraison de repas « à domicile »...

A Montpellier, dans le sud de la France, la livraison de repas chauds par...

Violences sexuelles : le mal qui persiste

Elles s'appellent Charlotte, Emma et Marie, elles sont toutes trois étudiantes et ont un...

Brèves : lettre d’information numéro 43

Retrouvez l'essentiel de l'actualité ONU en Europe dans notre lettre d'information hebdomadaire en français « Brèves : l’actualité onusienne en Europe.

COVID-19 : la vie des enfants bouleversée par la...

Les enfants sont les victimes silencieuses de la pandémie de Covid-19 qui est venue...

France et Monaco

4,216FansJ'aime
4,423SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,805FansJ'aime