A-Z Index

ActualitésLa fièvre de Marburg: origines et symptômes

La fièvre de Marburg: origines et symptômes

Deux cas de la maladie à virus Marburg (MVM), une fièvre presque aussi meurtrière qu’Ebola, ont été enregistrés au Ghana début juillet. 

D’après l’OMS, bien que les virus Marburg et Ebola soient provoqués par deux virus différents, les deux maladies sont similaires sur le plan clinique. Elles sont toutes les deux rares et ont la capacité de provoquer des flambées épidémiques avec un taux de mortalité élevé.

L’infection chez l’homme résulte d’une exposition prolongée dans des mines ou des grottes abritant des colonies de chauves-souris.

La transmission se fait entre humains et résulte de contacts directs avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux (par ex. draps ou vêtements) contaminés par ces liquides.

Symptômes

La période entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes va de 2 à 21 jours. 

Les symptômes sont une fièvre élevée, de forts maux de tête et un risque de malaise. Les courbatures et les douleurs sont des manifestations courantes. Des crampes abdominales, des nausées et des vomissements peuvent apparaître au troisième jour. La diarrhée peut persister une semaine. 

Entre le cinquième et le septième jour, plusieurs patients peuvent être confrontés à des manifestations hémorragiques sévères dans les vomissements, les selles ou par des saignements de nez réguliers. 

Le taux de létalité moyen avoisine les 50%, variant de 24 à 88%. Actuellement, il n’existe aucun traitement homologué qui neutralise le virus. Néanmoins, il est possible d’améliorer la survie des malades grâce à des soins comme la réhydratation par voie orale ou intraveineuse. Plusieurs traitements sont actuellement en cours de développement.

Situation au Ghana

Une épidémie de fièvre de Marburg a été décelée au Ghana alors que l’Afrique de l’Ouest avait été épargnée à l’exception d’un cas en Guinée en 2021. Actuellement, 98 personnes sont considérées comme cas contact et sont à l’isolement. Aucun cas de fièvre de Marburg n’a pour l’instant été détecté parmi les cas contacts.

Pour l’instant deux hommes, sans lien de parenté, ont eu la fièvre de Marburg. Présentant des symptômes comme la diarrhée, la fièvre, la nausée et des vomissements, les deux hommes âgés de 26 et 51 ans sont tous les deux décédés.

Actions de l’OMS

L’OMS s’attache à prévenir les flambées épidémiques de maladie à virus Marburg en maintenant une surveillance de la maladie et en aidant les pays à risque à élaborer des plans de préparation.

Quand une flambée est détectée, l’OMS agit en apportant son soutien aux activités de surveillance, de mobilisation des communautés, de prise en charge des cas, de dépistage en laboratoire, de recherche des contacts, de lutte anti-infectieuse, de logistique et de formation, et en aidant à assurer des inhumations sans risque.

Une équipe d’experts de l’OMS a été déployée au Ghana pour soutenir les autorités sanitaires locales. Les experts assurent la coordination et évaluent les risques et les mesures de prévention à prendre. 

L’OMS a également publié un guide détaillé sur la prévention et la lutte contre la maladie à virus Marburg.

Autres articles santé: 

Variole du singe

(Orthopoxvirose ‎simienne)‎ Ce qu'il faut savoir!

Derniers articles

France et Monaco

4,258FansJ'aime
5,333SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,869FansJ'aime