A-Z Index

Journée mondiale sans tabac : les jeunes cibles principale des cigarettiers

Les jeunes sont la cible principale de l’industrie du tabac, en proposant notamment des cigarettes électroniques qui connaissent un succès croissant chez les adolescents, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’OMS dénonce « les manipulations » de l’industrie du tabac et lance une campagne pour protéger le jeune public. L’organisation publie trois rapports sur l’état actuel des connaissances scientifiques concernant les inhalateurs électroniques contenant ou non de la nicotine et les produits du tabac chauffés. 

Protéger les jeunes

Ces produits développés par l’industrie du tabac ont été présentés comme des produits à destination des fumeurs souhaitant arrêter de fumer des cigarettes ou réduire leur consommation. En réalité, selon l’OMS, les e-cigarettes sont devenues un nouveau marché pour les cigarettiers et tentent d’attirer les plus jeunes vers le tabagisme. 

La Région européenne connaît une forte augmentation de la consommation de ces produits chez les enfants de 13 à 15 ans dans plusieurs pays. Les données disponibles à ce sujet indiquent d’ailleurs que leur consommation est plus élevée chez les jeunes que chez les adultes. 

L’industrie du tabac consacre un budget de 23 millions de dollars en marketing et finance des évènements festifs pour promouvoir leurs produits, distribue des produits promotionnels, paie des placements de produits dans des films, séries et sur les réseaux sociaux. Elle propose aussi des goûts attrayants, souvent sucrés, pour les liquides destinés aux cigarettes électroniques.

Des dangers pour la santé 

L’OMS a réitéré un appel à l’action en vue de réglementer ces nouveaux produits dans l’intérêt de la santé publique. 

Les produits utilisés dans les cigarettes électroniques, avec ou sans nicotine, exposent les utilisateurs à des émissions toxiques similaires à celles de la fumée de cigarette qui peuvent provoquer des cancers. Les e-cigarettes sont associées à un risque accru de maladies cardiovasculaires, de troubles pulmonaires ainsi qu’à des effets néfastes sur le développement du fœtus pendant la grossesse. 

En raison du caractère nocif et addictif, il est essentiel de protéger les populations et en particulier les jeunes de ces produits. Les inhalateurs électroniques de nicotine sont actuellement interdits dans 30 pays et les produits de tabac chauffés dans 5 pays. Cependant, dans certains pays, ces produits ne sont soumis à aucune réglementation. 

Selon l’OMS, il n’y a actuellement pas suffisamment de preuves pour conclure que les cigarettes électroniques sont moins nocives que les cigarettes classiques. En effet si elles peuvent exposer les utilisateurs à des niveaux plus faibles de certaines substances toxiques, elles contiennent d’autres types de produits nocifs.

Les cigarettes exposent également les utilisateurs à des niveaux plus élevés d’autres substances toxiques. « On ne sait pas très bien comment ce profil toxicologique se traduit à court et à long terme sur la santé », indique l’OMS.

Mieux réglementer la vente des e-cigarettes 

L’OMS appelle donc les responsables politiques à introduire un système d’évaluation préalable à la mise sur le marché de nouveaux produits du tabac. La commercialisation des cigarettes électroniques ne devrait pas être autorisée à moins qu’il n’y ait des preuves concluantes que, par rapport aux cigarettes classiques, le produit réduit l’exposition à des substances nocives et potentiellement nocives et réduit les risques pour la santé. L’OMS estime que ces nouveaux produits devraient être taxés de la même manière que les autres produits du tabac. 

Electronic nicotine and non-nicotine delivery systems: a brief

Heated tobacco products: a brief

Country case studies on electronic nicotine and non-nicotine delivery systems regulation, 2019. Brazil, Canada, the Republic of Korea and the United Kingdom

Derniers articles

Le port d’Anvers : pionnier des ports durables

Série #SDGActors Le port d’Anvers (Port of Antwerp) s’est engagé à être un « port...

MoralScore : consommer en fonction de ses valeurs morales...

Choisir une banque, un parfum ou un nouveau téléphone en prenant en compte vos...

Brèves : lettre d’information numéro 26

Lettre d'information en français | Brèves : l’actualité onusienne en Europe. L'ONU et la Belgique, la France, le Luxembourg, Monaco, l’Union européenne.

Post COVID-19 : les Français de plus en plus...

Pendant la période de confinement, environ un tiers des Français ont changé leur comportement...

COVID-19 : des cartes pour se déplacer en respectant...

Avec la fin du confinement en Europe, « Restez à distance » a succédé au « Restez...

France et Monaco

4,199FansJ'aime
4,090SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,567FansJ'aime